ESPRIT B’A

Je ne me souviens plus à quel moment j’ai entendu parler de la marque territoriale ou aperçu l’affiche B’A mais je me souviens parfaitement que ma réaction a été immédiate, et sans hésitation, je me suis dit, elle est pour nous !

L’image s’est imprégnée instantanément comme une association spontanée à notre logo « IMMOBILIER Coeur de Bassin ». A quoi cela tient?  au choix des couleurs, aux deux piquets symboles des parcs à huîtres repris aussi dans le logo de mon agence sans doute mais pas seulement. De manière plus profonde, j’ai compris que l’esprit B’A entrait en résonance avec mon attachement exclusif à une terre. 

Une impression qui est devenue conviction lors de la première réunion de la Marque Bassin d’Arcachon. 

En écoutant les témoignages audacieux, sincères de ceux qui ont eu le courage de prendre la parole, je me suis prise au jeu de réfléchir à la question que je ne me pose plus depuis longtemps, pourquoi j’ai créé mon entreprise ici, pourquoi j’y vis depuis plus de vingt-cinq ans alors que rien ne m’empêche de pouvoir entreprendre ailleurs. En vérité, comme tous ceux qui se sont lancés dans des projets sur le bassin, je sais que c’est ici que ma vie se trouve. Le savoir est une chose, l’exprimer de manière à le faire partager en est une autre.

Ce qui est formidable c’est que nous sommes animés du même enthousiasme pour échanger, commenter à notre manière ce qui nous motive à entreprendre ici. 

Professionnels ancrés sur le bassin du nord au sud une énergie communicative nous anime lorsqu’il s’agit de parler de « notre »bassin. 

Nous avons tous jetés l’ancre avec nos rêves et nos projets, modestes ou ambitieux, nous les développons ici tout au long de la côte d’Arcachon à la pointe du Cap-ferret. Nos embarcations naviguent sur les mêmes eaux et veulent participer à l’essor de notre région mais un essor harmonieux pour que demain au moment de partir, de transmettre, nous laissions intacte ou plus belle encore cette terre où il fait si bon vivre, où la qualité de vie est d’emblée reconnaissable. 

Adhérer à la marque territoriale pour aller à la rencontre de ceux qui désirent mieux connaître le bassin, accompagner leur curiosité naissante et s’enrichir de leur nouveau regard, l’idée est séduisante.

PARCE QU’IL Y A MILLE RAISONS D’AIMER VIVRE ICI 

Sur les eaux le plus souvent dormantes du bassin, les piquets des parcs à huîtres, forêt étêtée à fleur d’eau témoignent de l’activité ostréicole, la première. Aujourd’hui, les villages aux cabanes colorées reçoivent les touristes et les habitués, ceux qui ne ratent jamais le rituel de la dégustation le dimanche midi, ceux qui passent chercher leurs huîtres comme ils vont chercher leur journal, des habitudes de plaisir, menus plaisirs de la vie pour de grandes joies. 

Sans aimer les huîtres, on peut aussi aimer se promener au coeur des villages, ça sent la marée, la vase, il y pousse des fleurs sauvages, sur les terrasses, dans les allées minuscules, des objets rouillés de bric et de broc et puis surprise, un joli pot de fleurs, un solanum jasminoïde blanc ou bleu s’agrippe aux parois colorées d’une cabane et se découpe au premier plan d’une allée avec dans le lointain le bleu de la mer. 

De l’autre côté, en traversant la pinède, dans la vallée de dunes, l’été, les cigales chantent à tue-tête, le sable brûle, les résineux craquent et puis la plage immense se découvre, le ressac s’amplifie et la luminosité se déploie éclatante. L’atlantique est capricieux parfois, nuages effilochés, entrées maritimes, vent humide, trop chaud, trop froid, d’un vert sombre ou cristallin, il est juste majestueux. 

Dans l’odeur des pins, les vents iodés soufflent un air de liberté, avec ma bicyclette, je peux aller partout pour le plaisir ou pour travailler. C’est de là sûrement que nous vient l’expression amusée que nous employons souvent avec Fany «  nous travaillons en vacances «  !

Cela m’offre le luxe de vivre en accord avec ce que je suis et vous, le bassin, comment l’aimez-vous ?

Lire plus